Close

Le guide du Tour de France : Semaine 2

Si les coureurs trouvaient déjà la première semaine difficile, les choses ne vont pas s’arranger pour autant. Pendant que le Tour se poursuit de Lavaur à Lyon, nous vous faisons découvrir tout ce qui se trouve entre les deux.

04 September 2020

Dans un Tour dessiné pour les grimpeurs, la deuxième semaine nous fait entrer dans le troisième rang de la course. Alors que le Massif central vient à peine de disparaître du rétroviseur des véhicules aux formes étranges de la caravane, c’est vers les Pyrénées que le Tour se dirige pour un supplément d’ascensions exigeantes.

Deux étapes dans les Pyrénées poseront de nombreux défis, dont une succession d’ascensions emblématiques du Peyresourde au Port de Balès. Plus tard dans la semaine, une journée de repos bien méritée et une étape remarquablement plate s’inviteront avant que la course ne retourne dans le Massif central en direction de la vallée du Rhône. Voici ce à quoi il faut faire attention.

08.

Cazères-sur-Garonne - Loudenville

05/09/20 – 140 km

 

À l'entrée des Pyrénées, les organisateurs ont opté pour une étape un peu plus traditionnelle. Aucune piste cyclable de haute altitude ou sommet de zinzins au programme, mais une journée difficile néanmoins. Avec trois ascensions sur le parcours, dont le Port de Balès en hors catégorie, l'étape d'aujourd'hui réduira le groupe des favoris aux seuls plus forts.

 

À qui cela convient-il ?

Cette étape de montagne classique et plus contrôlable aurait pu convenir au train de la Sky mais les Grenadiers qui lui ont succédé semblent manquer de vitesse. Thibaut Pinot peut-il tirer son épingle du jeu ?

09.

Pau - Laruns

06/09/20 – 154 km

 

Il y a deux ans, nous avons vu Primož Roglič descendre vers Laruns à la poursuite d'une place sur le podium. Même s'il pourrait bien courir après une marche encore plus haute cette fois-ci, l’étape du jour est pour l'échappée. Si les échappés parviennent à prendre les secondes de bonification au sommet du Col de Marie Blanque à 18 kilomètres de l’arrivée, cela devrait neutraliser quelque peu la poursuite et leur assurer une victoire.

 

À qui cela convient-il ?

À ce stade de la course, certains coureurs présentés comme des aspirants du général se battront déjà pour des victoires d'étapes et des points pour le maillot à pois. Nous pensons que c’est le meilleur d'entre eux qui gagnera ici aujourd'hui : Julian Alaphilippe.

10.

Île d’Oléron - Île de Ré

09/09/20 – 170 km

 

Fini la grimpe, place au saut d'île en île le long de la côte atlantique, sur ce qui est de loin l'étape la plus plate de la course. Alors que le profil indique huit mètres de dénivelé positif, c'est le vent qui pourrait jouer le plus grand rôle dans la pièce du jour. Tandis que les équipes de sprinteurs seront au premier plan, un favori du général sera-t-il pris au piège ?

 

À qui cela convient-il ?

Pour le vainqueur de l'étape, faites votre choix parmi Caleb Ewan, Sam Bennett et Wout van Aert. Nous espérons seulement que les espoirs français au général ne seront pas soufflés par un coup de bordure.

11.

Châtelaillon-Plage - Poitiers

09/09/20 – 167 km

 

La dernière fois que le Tour est venu à Poitiers c’était en 1978. Sean Kelly avait remporté la victoire d'étape après une échappée en compagnie de cinq coureurs, avant qu’il n’aille chercher l’un de ses quatre maillots verts. Cette année, les occasions étant rares pour les sprinteurs, il est peu probable que l’échappée aille au bout, mais l'arrivée pourrait peser lourd sur le classement du maillot vert.

 

À qui cela convient-il ?

Bien que le domaine du sprint soit relevé cette année, personne ne le domine. Après le succès précoce de Caleb Ewan, nous pensons que Sam Bennett suivra les traces de son héros et ira chercher la victoire.

12.

Chauvigny - Sarran Corrèze

10/09/20 – 218 km

 

Oubliez les Alpes et les Pyrénées, le Tour de cette année porte sur le Massif central, semble-t-il. Avec un profil qui monte sûrement mais régulièrement et quatre côtes catégorisées qui sont difficiles sans être destructrices, c'est l'étape la plus équilibrée de la course.

 

À qui cela convient-il ?

Absolument tout le monde pourrait gagner. Les puncheurs, les rouleurs, les grimpeurs et les sprinteurs l’auront tous cochée. Notre avis ? Chris Juul-Jensen, il le mérite.

13.

Châtel-Guyon - Puy Mary Cantal

11/09/20 – 191 km

 

Ne vous y trompez pas, c'est l'étape la plus difficile du Tour de cette année. Nous ne grimperons peut-être pas dans les nuages aujourd'hui, mais le manque d'altitude de l'étape est compensé par la quantité de dénivelé. Il n'y a pas moins de sept ascensions catégorisées sur le parcours, dont le point culminant est une arrivée au sommet qui fait figure d’icône du Tour : le Puy Mary. Dans une région de volcans au repos, qui allumera la mèche ?

 

À qui cela convient-il ?

Le Puy Mary et le public semblent avoir les mêmes goûts en matière de coureurs du Tour. Les favoris français Richard Virenque et Thomas Voeckler ont tous deux gagné ici. Alaphilippe pourrait-il faire de même ?

14.

Clermont-Ferrand - Lyon

12/09/20 – 197 km

 

Située au confluent de la Saône et du Rhône, entre le Massif central et les contreforts des Alpes, Lyon est une ville classique du Tour. Elle est apparu pour la première fois dans l'édition inaugurale, au terme d'un périple de 467 km depuis Paris. L'étape d'aujourd'hui est nettement plus courte mais plus complexe, avec deux ascensions de catégorie quatre en fin de journée qui pourraient sourire à un puncheur parmi les sprinters.

 

À qui cela convient-il ?

Avec ces deux ascensions si proches de l'arrivée, nous ne pensons pas que cela se terminera en sprint massif. Ce pourrait en être une pour un puncheur avec une bonne pointe de vitesse comme « Golden Greg » van Avermaet.

Que portent les pros ?

EF Pro Cycling Pro Team Aero Jersey

Conçu pour les journées de course les plus rapides, lorsque même le plus petit avantage aérodynamique peut faire la différence à l’arrivée. Contrairement aux répliques ordinaires, cette édition 2020 est identique à celle qu’utilisent les coureurs EF Education First Pro Cycling au plus haut niveau de compétition, qu’ils prennent l'échappée ou sprintent jusqu'à la ligne d'arrivée. Les tissus lisses sur le devant et texturés à l'arrière minimisent la traînée pour s’assurer que l'effort soit synonyme de vitesse. La matière utilisée pour le panneau arrière possède une couche directionnelle – lisse dans une direction, rugueuse dans l’autre – qui offre un avantage aérodynamique supplémentaire. Nous avons le palmarès pour le prouver car ce maillot a vu la première marche d'un des Monuments du cyclisme, celui de la plus belle classique des Flandres : De Ronde.

Acheter dès maintenant


Hugh Carthy, EF Pro Cycling

EF Pro Cycling Pro Team Bib Shorts II

Le seul choix à faire pour le jour de course. Ce cuissard a été porté et testé de la plus haute marche des Classiques flandriennes à des étapes victorieuses de Grands Tours. Porté en course durant toute la saison par les coureurs d’EF Education First Pro Cycling, ce cuissard est ce qui se fait de mieux en matière de confort et de performance. Sans cesse repensée et perfectionnée au fil des ans, notre dernière version a été optimisée pour offrir un avantage concurrentiel, tout en restant très robuste pour résister au chaos du peloton professionnel, des pavés flamands au sommets alpins.

Acheter dès maintenant

Le guide du Tour de France : Semaine 1

Attachez vos ceintures pour une première semaine de course exceptionnellement mouvementée qui mènera le peloton de la Méditerranée au Massif central.

Lire la suite

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message