Close

LE GUIDE DU TOUR DE FRANCE
SEMAINE 1

Attachez vos ceintures pour une première semaine de course exceptionnellement mouvementée qui mènera le peloton de la Méditerranée au Massif central.

Si des étincelles ont déjà jailli depuis le retour des courses professionnelles début août, il n'y a pas d'autre course plus attendue que le Tour de France. Normalement connue pour la nervosité des coureurs et la fréquence des chutes, la première semaine sera sans doute un peu différente lors de cette 107e édition.

En plus d'un départ beaucoup plus tardif que la normale, les premières étapes verront la course se diriger tout droit vers la montagne et s'attaquer à deux arrivées au sommet, dont une nouvelle ascension du mystérieux Mont Aigoual. Voici ce que nous attendons avec impatience alors que la course se déplace de la Méditerranée vers le Massif central.

01.

Nice Moyen Pays - Nice

29/08/20 – 156 km

 

Pour la première fois depuis que Monaco a accueilli le Grand Départ en 2009, le Tour se dirige vers le sud-est pour une étape d'ouverture qui n'est ni un prologue ni le paradis des sprinters. Avec deux ascensions de troisième catégorie de la Côte de Rimiez sur le parcours, le premier maillot jaune pourrait être endossé par n'importe qui.

 

À qui cela convient-il ?

Les sprinters les plus forts, ceux qui peuvent tenir bon dans les montées mais qui atteignent quand même la vitesse de pointe à l'arrivée. En l'absence de Michael Matthews et de Sagan, qui parierait contre Wout van Aert ?

02.

Nice Haut Pays - Nice

30/08/20 – 186 km

 

Avec deux ascensions de plus de 1500 mètres, c'est le démarrage d’un Tour le plus difficile depuis 1979, lorsque la deuxième étape comportait un contre-la-montre en montagne jusqu'à Superbagnères. La grimpe est moins concentrée ici, mais les coureurs devront quand même naviguer sur le Turini et l'Èze - des ascensions que beaucoup connaissent bien de Paris-Nice.

 

À qui cela convient-il ?

C'est le paradis des puncheurs et ici un nom vient à l'esprit. Julian Alaphilippe ne roulera pas pour le classement général cette année, mais il pourrait bien viser un autre moment en jaune, dès maintenant.

03.

Nice - Sisteron

31/08/20 – 198 km

 

Après seulement trois jours, la fatigue s'accumule et une autre journée éprouvante emmène les coureurs de la Riviera à Sisteron. Dans un Tour aussi montagneux, le parcours d'aujourd'hui constitue une bonne chance pour les sprinters, mais les bosses et les bosses à mi-parcours pourraient faire le jeu des échappées.

 

À qui cela convient-il ?

Avec quatre ascensions catégorisées sur le parcours, ce sera à nouveau un sprint disputé par les plus forts, à moins que l'échappée ne vole la vedette. Mais où est passé Thomas de Gendt ?

04.

Sisteron - Orcières-Merlette

01/09/20 – 160 km

 

Le mois de septembre est arrivé, et plutôt que de se contenter de déterminer qui sont les dix meilleurs coureurs de la Vuelta, les fans peuvent se réjouir de la première arrivée au sommet du Tour et d'avoir une bonne indication de qui seront les principaux prétendants. La dernière fois que cette ascension a été présentée sur l'itinéraire, c'est Laurent Fignon et Greg LeMond qui se la sont disputée dans l'édition classique de 89. De bon augure.

 

À qui cela convient-il ?

Sur les éditions précédentes, le premier sommet s'est trop souvent achevé en voyant les Ineos marquer leur autorité. Mais cette année pourrait-elle être différente ? Surveillez Roglic, Pinot et peut-être Pogačar.

05.

Gap - Privas

02/09/20 – 183 km

 

Cette étape aurait-elle dû être celle choisie pour l'Étape du Tour ? Avec une perte nette de plus de 500 mètres d'altitude, c'en est une pour les coureurs sportifs et les sprinters. En sortant de Gap et en descendant dans la vallée du Rhône, les seules difficultés se présentent sous la forme de deux montées de 4e catégorie qui arrivent sur le tard et d'une longue traînée jusqu'à l'arrivée à Privas.

 

À qui cela convient-il ?

Dans un Tour sans sprint, cinq jours devraient être assez longs pour se rendre compte qu'il est inutile de prédire un vainqueur. Pourtant, nous pensons que la fusée de poche Caleb Ewan est la roue à suivre.

06.

Le Teil - Mont Aigoual

03/09/20 – 191 km

 

Bien connu des lecteurs de The Rider de Tim Krabbe (lecture recommandée avant le Tour), le Mont Aigoual n'est pas si familier au peloton professionnel. Bien qu'il soit apparu sur le parcours du Tour 1987, ce sera la première fois que le Mont Aigoual accueillera une arrivée d'étape. Si le temps est clair, le vainqueur du jour aura une vue impressionnante sur les Alpes, les Pyrénées et la Méditerranée, ainsi qu'une bonne chance de prendre la tête de la course.

 

À qui cela convient-il ?

La quatrième étape donnera aux experts une bien meilleure indication, mais en l'absence d'un guide en chef, certains pourraient opter pour un guide local. L'affinité de Romain Bardet avec le Massif central est bien connue, et il aura à cœur d'impressionner dans sa région natale.

07.

Millau - Lavaur

04/09/20 – 168 km

 

Après deux arrivées d'étape précédentes à Lavaur, l'échappée et le peloton sont à égalité à un point. Cependant, étant donné l'absence relative d'opportunités pour les sprinters lors de la course de cette année, leurs équipes tiendront à garder un œil sur les ambitions des artistes de l'évasion. Regardez les images télévisées du célèbre viaduc au départ de l'étape.

 

À qui cela convient-il ?

Mark Cavendish a gagné la dernière fois que la course y est passée, mais une répétition est peu probable. Peter Sagan n'aime pas attendre trop longtemps sa victoire d'étape habituelle, alors peut-être qu'il la recueillera ici.

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message