Close

Le Women's Tour

Six jours de course arrosés par la pluie sur le Women’s Tour 2019, racontés par Tiffany Cromwell, la capitaine australienne de CANYON//SRAM.

21 June 2019

En tout juste cinq ans, le Women’s Tour est passé du statut de « projet en cours d’étude » au statut de course parmi les plus prestigieuses du calendrier féminin. Une lutte de niveau mondial, sur des parcours parmi les plus longs de ceux sur lesquels les filles roulent toute l’année, et une enveloppe égale à celle du Tour of Britain que courent les hommes. Des milliers de fans alignés sur le bord de la route chaque jour et, pour ceux qui ne peuvent être présents, un résumé télévisé quotidien sur une chaîne nationale.

Accablée par le mauvais temps quasiment toute la semaine, l’édition 2019 fut sans nul doute la plus dure jamais courue. Nous avons rencontré Tiff immédiatement après la course pour discuter avec elle de cette semaine couronnée de succès pour son équipe CANYON//SRAM, qui a roulé dans une tenue inédite en l’honneur de notre prochain Women’s 100 et des sorties qui auront lieu le samedi 14 septembre.

ÉTAPE 1

Beccles–Stowmarket, 157 km

Ce tour nous a offert quelques étapes parmi les plus longues que nous ayons jamais courues. Nous nous alignons sur des courses longues d’un jour, mais enchaîner des étapes c’est du costaud. Le Women’s Tour nous permet de montrer que nous ne sommes pas là pour rigoler.

Ce fut une longue étape et la météo n’a pas aidé. Ce n’étaient que sourires et beaux vélos tout neufs au départ, puis regards qui en disent long sur la fin.

ÉTAPE 2

Cyclopark Crit, 63 km

Elena Cecchini attaque et enchaîne plusieurs tours en solo. Bien que la victoire d’étape se soit décidée au sprint avec une poignée de coureuses, Elena a remporté le maillot de la plus combative et montré quelles étaient les intentions de l’équipe pour le reste de la semaine.

Jusqu’au bout, l’organisation a hésité sur le bien fondé d’une étape sur circuit pour un événement du WorldTour, mais cette étape était vraiment super. Elena Cecchini a arraché le prix de la plus combattive pour nous, puis Vos a remporté le sprint, mais on ne peut vraiment pas être trop déçues d’avoir été battues par elle.

ÉTAPE 3

Henley–Blenheim, 145 km

Je ne savais pas vraiment quelle tournure allait pouvoir prendre cette étape. Le terrain ondulait davantage, laissant envisager une belle victoire d’échappée, mais le groupe a fini par revenir. Une grosse chute est survenue juste avant le sprint intermédiaire et beaucoup de filles se sont retrouvées par terre à plus de 50 km/h.

J’ai vraiment eu du bol de passer au travers avec une vingtaine d’autres filles. Mais avec autant de coureuses au sol, la course a dû, à juste titre, être neutralisée pendant un temps. Trois vélos de notre équipe ont été brisés en une seule chute.

ÉTAPE 4

Warwick–Burton Dassett, 159 km

Kasia Niewiadoma remporte la victoire sur la toute première arrivée au sommet de la course, battant Liane Lippert et prenant ainsi la seconde place au général.

Nous avions un peu répété la montée et Kasia est partie direct la première fois. C’était le mouvement qu’il fallait faire pour satisfaire nos ambitions pour l’étape et au classement général.

J’étais en bas de la côte avec Hannah lorsque nous avons appris que Kasia avait gagné, grâce à un fan qui nous l’a crié sur le bord de la route. C’était trop cool de pédaler en cadence avec elle sur les derniers mètres en sachant que nous avions gagné. Nous sommes une équipe très soudée et ce jour-là ça a porté ses fruits.

ÉTAPE 5

Llandrindod Wells–Builth Wells, 140 km

Ça a vraiment été une journée très difficile. Hannah Barnes a fait du super boulot pour donner le rythme à Kasia dans les côtes. Elle a été capable de coller à Lizzie Deignan lorsque celle-ci a attaqué mais Lippert les a suivies. Deux Trek contre Kasia, ce n’était pas le scénario idéal, mais je lui ai dit de rouler avec elles.

À l’arrivée, Lizzie a été capable de déposer Kasia au sprint grâce à sa très forte explosivité. Toujours à une seconde derrière au général à un jour de la fin de la course, nous avions encore nos chances.

ÉTAPE 6

Camarthen – Pembrey Country Park, 126 km

Ne vous y trompez pas : nous avons couru cette étape avec l’intention de remporter la course au général. Nous croyons toujours en nous toutes, surtout en Kasia, et nous avions toujours quatre solides équipières en course. Nous étions prêtes à donner le meilleur de nous-mêmes, mais ça allait toujours se révéler compliqué face à une équipe Trek tout aussi forte et emmenée par une ex-championne du monde.

Ce fut l’une des journées les plus difficiles que j’ai connues depuis un sacré bout de temps. Il y a eu cette côte peu après le départ et mes jambes ont commencé à faiblir. Là, Alice Barnes et moi avons été lâchées et je me suis dit : « Ah m...e, ça va être une journée compliquée ». Par chance, on a retrouvé nos jambes à temps et nous avons pu franchir la ligne d’arrivée pour voir notre Kasia couronnée « Queen of the Mountains ».

Women's 100

Le samedi 14 septembre, le Women’s 100 rassemblera des cyclistes – dont un bon effectif de l’équipe CANYON//SRAM – dans le monde entier, pour qu’elles roulent 100 kilomètres ensemble. Endossée et testée par l’équipe, notre tenue spéciale en l’honneur de l’événement garantira que nous soyons toutes connectées, où que vous rouliez.

Women's 100 Souplesse Aero Jersey

Acheter dès maintenant

Women's 100 Core Jersey

Acheter dès maintenant

Women's 100 Core Bib Shorts

Acheter dès maintenant

Women's 100 T-Shirt

Acheter dès maintenant

Women's 100 Socks

Acheter dès maintenant

Women's 100 Cap

Acheter dès maintenant

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message