Close
High Desert Migration

Migration vers le haut désert

Nous sommes partis en quête de sérénité sur les sentiers et chemins printaniers de Sedona. Et nous y avons trouvé bien plus.

Un hiver particulièrement maussade s’achève enfin dans l'hémisphère nord. Et tandis que le mercure remonte, les créatures de la Terre retournent à leurs habitats familiers. Cette tradition ancestrale est également un rite de passage pour les humains que nous sommes – des vététistes en pagaille, venant de tout le continent américain, cherchent ainsi à échapper aux pistes encore gelées près de chez eux et migrant massivement vers les climats plus chauds du Sud-Ouest.

En effet, c’est là que le climat plus doux permet de rouler toute l'année, tout en sillonnant des paysages désertiques surréalistes, parsemés de centaines de kilomètres de singletracks emblématiques. Le désert inspire un sentiment de révérence pour ses paysages ouverts, travaillés par le temps. Et peu de destinations sont aussi magnétiques - ou aussi réputées - que Sedona, en Arizona.

Sedona est nichée au cœur des formations monolithiques de grès et de calcaire qui surplombent les vallées usées par l’érosion de la forêt nationale de Coconino, où pins pignons, genévriers, ocotillos et yuccas abondent. Le paysage teinté d’ocre est une destination mystique pour des hommes et des femmes en quête de quelque chose : haut-lieu du tourisme New Age, c’est un point de rassemblement célébré par des chercheurs spirituels de tous bords, des fervents croyants aux OVNI, aux praticiens de la guérison par les cristaux ou aux yogis célestes. D'une certaine manière, tous ceux qui convergent vers Sedona sont en quête de quelque chose - mais la plupart d'entre nous recherchent des défis et des plaisirs plus terrestres.

Hiline, Brewer, Slim Shady, The Hogs - ces pistes de VTT offrent un très grande variété de caractéristiques et de terrains, allant de la ballade pittoresque en cross-country aux descentes de niveau double noir. Ici, il faut être polyvalents, tant au niveau des riders que de l’équipement. Le désert ne pardonne pas à ceux qui viennent sans être préparés.

Bien que nous ayons pris la direction du désert pour échapper à la neige, l'hiver battait encore son plein à Flagstaff, où nous avions réservé notre hébergement. La météo était imprévisible, et des tempêtes se sont abattues et ont couvert de neige Sedona quelques jours avant notre arrivée. Mais le risque d'être surpris par le temps ne nous a pas découragés.

Alors que d’épais nuages projetaient encore leurs ombres menaçantes sur les vallées voisines, nous avons eu droit à des petits matins frais, à de la douceur à la mi-journée et à des couchers de soleil flamboyants, où la terre cramoisie venait se coller aux sillons de nos pneus tandis que le cours de la Verde Valley brillait devant nous dans la lumière de l'heure dorée. La véritable euphorie ne vient qu'après les épreuves, et dans notre cas, après des mois de froid glacial, de pluie et de neige. Mais nous avions enfin trouvé ce que nous cherchions.

Il y a une phrase dans un film qui dit : « Peu importe où tu vas, tu es là. » Si vous ne pouvez pas migrer vers le Sud-Ouest cet hiver, vous pouvez toujours sortir et tirer le meilleur parti des sentiers autour de chez vous. Le désert vous attendra. L'hiver ne durera pas éternellement, et la meilleure saison est encore à venir.

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message