Close
Making Martínez

Et Martínez fut

Dans le premier article d’EF Gone Racing, nous présentons Dani Martinez, 22 ans, le nouveau roi colombien du contre-la-montre.

08 February 2019

Poli, avec des airs de petit garçon et un grand sourire barré d’une rangée de bagues, Dani Martínez n’a pas l’air d’un athlète sur le point de connaître les sommets.

Pourtant, ce jeune Colombien qui roule pour EF Education First Pro Cycling rêve de remporter le Tour de France, un rêve qu’il poursuit depuis le premier jour.

« Le cyclisme est tout pour moi. C’est le sport qui me comble le plus de satisfaction et d’amour. La première fois que je suis monté sur un vélo, j’ai su que je voulais l'amener au plus haut niveau », dit-il.

Cette première sortie, Dani la doit beaucoup à Jeison, son grand frère, qui était déjà passionné de vélo. Voyant son jeune frère frustré d'avoir manqué une occasion avec un club de football local, il a trouvé un autre vélo et a emmené Dani dans les collines.

Le vélo était branlant et rouillé. Trop grand et trop lourd, il était si vieux que Dani devait s'arrêter, enlever la roue arrière et la retourner lorsqu’il voulait changer de vitesse.

Lassé d’être abandonné par son frère à chaque arrêt forcé, Dani a décidé d'essayer de rester tout le temps sur le grand plateau . Un plateau de 42 dents hacherait menu la plupart des jeunes jambes, mais pas celles de Dani : c’était un prodige du grand plateau.

« La première fois que je suis monté sur un vélo, j’ai su que je voulais l'amener au plus haut niveau. »

Dix ans plus tard – et bien davantage de vélos, jamais à la hauteur des jambes qui s’en servaient – le jeune homme de 22 ans a démontré sa force brute en remportant son premier titre national de contre-la-montre élite samedi dernier. Il a démoli le vainqueur de l’année précédente, le tout aussi prodigieux Egan Bernal du Team Sky, en lui prenant une minute et vingt-neuf secondes sur 28 km.

Les deux coureurs seront de nouveau confrontés à un mano a mano cette semaine, lors du Tour Colombia 2.1 (anciennement connu sous le nom de « Oro y Paz »), sur un terrain plus adapté aux cyclistes colombiens : les ascensions. « Grimper, c’est vraiment dur », dit Dani. « Les entraînements quotidiens aident à soulager les souffrances, mais en course nous sommes des animaux ... Voir les autres souffrir derrière moi a quelque chose de gratifiant. » Désormais, le garçon mords.

Aux côtés de Miguel Ángel « Superman » López, troisième du contre-la-montre, Bernal et Martínez sont à la tête d’une nouvelle génération de « vueltómanos » colombiens. Nous sommes loin du stéréotype éculé des purs grimpeurs, durs au mal mais fragiles, qui luttaient contre leurs différences culturelles avec l’Europe et n’avaient pas les moyens de décrocher la cerise grâce au contre-la-montre.

À l'âge de 18 ans, Dani courait déjà dans le monde entier au niveau UCI Pro Continental. L'année suivante, il a signé chez une équipe italienne qui l'a sélectionné pour le Giro d’Italia où il est devenu le plus jeune colombien à participer. Il ne s’est pas contenté d’y tourner les jambes mais a éclairé les échappées de la septième et de la quatorzième étape.

Un an plus tard, en 2017, Dani a pris la 4e place au classement général du Tour de Turquie et la 7e place de Milan-Turin, ce qui lui a permis de grimper à l’échelon supérieur chez EF Education First.

« J’avais l’intuition qu'il deviendrait un coureur de premier plan avant même qu’il coure pour nous », a déclaré Jonathan Vaughters, le PDG de l'équipe. « Mais on ne sait jamais ... alors je suis heureux que cette intuition ait été confirmée. »

Dani s'est vu offrir l'occasion de courir en tant que leader lors de sa première année avec l'équipe, obtenant une troisième place au Tour de Californie derrière Bernal, le vainqueur. La perspective d’une grande rivalité entre eux est alléchante.

Le reste de sa saison, il a passé la majeure partie de son temps à rouler en tant que « gregario de lujo », ou équipier de luxe, au service de Rigoberto Urán. « C’est une référence énorme, non seulement en Colombie, mais dans le monde entier », déclare Dani. « Sa personnalité l’a aidé à parvenir là où il est. » Il est très apprécié dans le peloton. En tant que leader, il est très calme et chaque fois que je travaille pour lui, je le fais avec plaisir. "

En effet, Dani considère Rigo comme l'une des principales raisons de l'essor du cyclisme en Colombie : « Les pionniers du cyclisme colombien étaient des gars comme Nairo (Quintana), Rigo (Urán, son coéquipier EF), Juan Mauricio Soler, Mauricio Ardila. Si vous allez en Colombie, il y a tellement de jeunes coureurs qui deviennent forts et veulent passer pros. Le succès de ceux qui roulent en Europe encourage et motive ceux qui restent à la maison, comme ce fut le cas pour moi. »

« C’était magnifique . Comme un Tour de France. En Colombie. En février. »

La forme de début de saison d’Uran ayant été entravée par une blessure au pied, les rôles seront inversés pour le Tour Colombia 2.1 de cette semaine. A la place, il roulera pour soutenir Dani : « Travailler avec Dani a quelque chose de vraiment spécial », déclare Urán. « Il a beaucoup de talent et veut vraiment apprendre. L’année dernière, lors de diverses courses, sur le Tour et à la fin de la saison, j’ai eu l’occasion de courir à ses côtés et il est spectaculaire. »

En plus de vouloir travailler efficacement pour Rigo, Dani sera stimulé par le soutien des fans colombiens, tous extrêmement passionnés. L'année dernière, c’était la première édition de la course. Par endroit, la foule s’étendait sur dix rangs au bord des routes et les « Nairo ! Nairo ! » et « Rigo ! Rigo ! » étaient assourdissants. « C'était magnifique », dit Dani. « Un autre type de course, comme un Tour de France, en Colombie, en février. »

Toutefois, cette année devrait être différente, car les fans scanderont également son nom. L’époque où il avait à tourner sa roue doit lui paraître très ancienne.

#GoneRacing

Le prochain épisode d'EF Gone Racing sera tourné lors du Tour Colombia 2.1 et sera diffusé peu de temps après. Découvrez les épisodes déjà disponibles et abonnez-vous ci-dessous.

En vous inscrivant à la newsletter Rapha, vous déclarez avoir lu et accepté nos Conditions générales, et avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité, comprenant le paragraphe portant sur notre utilisation des Cookies.

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message