Close
KTC China - Knowledge Technology Craft

KTC Chine

Aujourd'hui, un certain nombre de produits Rapha sont conçus à Londres et fabriqués en Chine. Cela peut sembler contradictoire, mais ce n'est pas le cas.

15 December 2011

La vitalité créative du Royaume Uni, et de son réseau de talents londoniens, en fait l'un des grands centres de la création mondiale. Mais en termes d’industrie qualitative, à une échelle qui peut satisfaire la demande, Rapha fait fabriquer en Extrême-Orient des pièces emblématiques et performantes sur la route.

Le débat sur les pratiques contraires à l'éthique à l'Est se poursuit, mais une nouvelle tendance se dessine : À mesure que l’essor fulgurant de l’économie chinoise se poursuit, il en va de même de l’amélioration des conditions de travail, des normes de production, de la qualité et de la technologie utilisée pour les créer.

L'idée que les produits fabriqués en Chine sont bon marché et de qualité inférieure pourrait être comparée à celle que nous avions de l'électronique et des machines fabriquées au Japon il y a cinquante ans. Aujourd'hui, en tant que puissance économique et leader technologique, le label Made in Japan possède une valeur significative tant sur le plan intellectuel qu'économique.

Ironiquement, alors que l'économie de l'Ouest vacille, les consommateurs chinois jouissent de leur prospérité grâce aux produits de luxe occidentaux. Cependant, certaines de ces marchandises ne sont occidentales que dans leur conception puisqu’elles sont dessinées à l’ouest mais fabriquées à l’est. Ainsi, Rapha a maintenant une clientèle significative à Taïwan et en Corée du Sud.

Alors qu'une étiquette précisant « Made in England » est synonyme de qualité, cela ne signifie pas nécessairement que le produit ait été fabriqué avec davantage de compétences ou d'artisanat, de matériaux ou d'énergie. Certains fabricants occidentaux sont sans aucun doute excellents, mais beaucoup d'entre eux résident désormais en Extrême-Orient.

Initiales de « Knowledge Technology Craft » (Connaissance, Technologie, Savoir-faire), KTC place ces valeurs au cœur de son « industrie de la performance ». Son credo est simple mais il fonctionne. C'est pourquoi Rapha a établi un partenariat avec l'entreprise depuis près de six ans. Arrivés en Chine il y a quatre décennies, KTC a observé certains des changements fondamentaux dans les mondes industriels de l'est et de l'ouest. Le directeur général, Gerhard Flatz, explique comment ils sont devenus innovateurs dans la fabrication de vêtements :

« KTC a été fondé à Hong Kong en 1971 par deux autrichiens, Hans Kremmel et Dieter Waibel, qui avaient importé des fils suisses pour fabriquer des cols roulés pour l'une des marques de vêtements les plus anciennes d'Autriche : Benedikt Maeser. Dans la continuité d’un succès précoce, Hans a pris contact avec la famille Dassler et développé un partenariat durable et fructueux avec Adidas. Hans Kremmel est devenu le partenaire d'approvisionnement exclusif pour la production en Chine, à Hong Kong, à Macao et en Thaïlande. KTC a été l'une des premières sociétés occidentales à mettre en place une production en Chine continentale. En 1981, KTC avait créé une joint-venture en Chine avec Adidas, pour produire des vêtements tels que des survêtements. L’entreprise a évolué vers la production de vêtements de ski haut de gamme, notamment pour la marque allemande Bogner, l'une des marques de vêtements de ski les plus luxueuses au monde. »

Une grande partie du débat sur les mauvaises pratiques éthiques est basée sur des idées fausses sur la fabrication en Extrême-Orient aujourd'hui. KTC, fabricant de plusieurs produits phares de Rapha, voit le label Made in China comme un gage de qualité pour les vêtements techniques, tout comme le Made in Italy serait signe de qualité dans l'industrie de la mode. Aujourd'hui, une main-d'œuvre importante et motivée réside à l’est. Alors que l’ouest a connu une baisse de ses compétences et, par conséquent, des niveaux de qualité, le contraire s’est produit à l’est. Au cours des trente dernières années, la Chine en particulier a comblé son retard avec l’Occident et, dans de nombreux exemples, l’a rattrapé.

Deuxième plus grande économie du monde, la Chine continue de prospérer tandis que le monde occidental traverse une crise financière après l'autre. Le caractère chinois est celui d’un travailleur acharné. Les travailleurs agricoles, qui possèdent une éthique de travail rigoureuse, ont afflué vers les villes. En outre, plus d’un million et demi d’ingénieurs et de scientifiques sortent des universités chinoises chaque année.

KTC continue à travailler avec certaines des marques les plus prestigieuses au monde, en particulier des marques de vêtements de sport. La réputation sans pareille de KTC est exprimée dans sa signature : « The Art of Performance Manufacture » (L'art de la confection de performance). Gerhard poursuit :

« Le potentiel des fabricants chinois est bien supérieur à celui des Européens. Avec une main-d'œuvre chinoise qualifiée de cette envergure et une technologie en plein développement, l'Europe fait face à une compétition difficile. »

Cela pourrait suggérer que la perception de la fabrication chinoise dans l'Ouest serait peut-être due à la peur de la concurrence, plutôt qu'à la réalité. À mesure que l'économie chinoise s'est développée, les conditions de travail se sont améliorées et les entreprises ont développé une conscience sociale et éthique. Il y a eu des améliorations majeures dans l'éducation, les hôpitaux et les symboles de l'embourgeoisement occidental foisonnent, comme les grandes marques de fast-food, les centres commerciaux, les hôtels et les lotissements. Les conditions de vie se sont améliorées rapidement et l’est profite de ce que le monde occidental n’est pas parvenu à conserver.

« Les consommateurs doivent comprendre que l’époque des ateliers clandestins en Chine n'existe plus. À leur place se trouvent des usines hautement sophistiquées dotées de méthodes de travail modernes et d’employés avant-gardistes. »

KTC a doublé les salaires de sa main-d'œuvre l’année dernière et espère les augmenter encore de 20 à 30% au cours de l’année à venir. De surcroît, la Fair Wear Foundation (FWF), qui se consacre à l'amélioration des conditions de travail dans l'industrie du vêtement, cherche à faire respecter un code de conduite strict à l’est. KTC a été le premier fabricant indépendant de vêtements de sport en Extrême-Orient à être approuvé par la FWF.

Pour plus d'informations sur KTC et son programme de responsabilité sociale, visitez son site Web : www.ktcquality.com

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message