Close
Rapha Foundation Grow Cycling

Grow Cycling Foundation

La Grow Cycling Foundation, l'un des derniers bénéficiaires à rejoindre la liste des boursiers de la Rapha Foundation, se consacre à la construction d'un meilleur avenir pour le cyclisme. Ancien coureur de Championnats du monde de VTT de descente, Eliot Jackson nous explique comment la première initiative de la fondation visera à améliorer l’accès, établir des parcours professionnels et créer une communauté dans Downtown LA.

12 August 2021

La Grow Cycling Foundation promeut l'éducation, l'accès et les opportunités qui augmentent la diversité et l'inclusion dans le cyclisme. Créée à la suite des contestations entourant le meurtre de George Floyd en 2020, la fondation vise à créer de nouvelles voies pour le développement de la communauté et de l’emploi dans l'industrie du cyclisme.

En savoir plus

L'une des personnalités les plus reconnues du VTT, Eliot Jackson, est un vétéran de la Coupe du monde UCI de descente et a couvert plusieurs événements en tant qu’animateur pour Red Bull. Ayant commencé à participer à des courses de moto-cross à l'âge de quatre ans, Eliot a remporté quatre Championnats nationaux dans cette discipline à l'âge de 15 ans, avant de se lancer dans une carrière couronnée de succès dans la course de descente. Au cours de ses sept années sur le circuit de la Coupe du monde de DH, Eliot a rarement affronté d'autres cyclistes qui lui ressemblaient.

« Durant ma carrière, j’ai sûrement été le seul Noir à prendre le départ de Coupes du monde. Bien que je m’en sois rendu compte, je n'ai pas eu le temps de penser à autre chose que d’aller le plus vite possible et gagner. J'ai pu divorcer de l'idée de ‘Y’a-t-il des gens comme moi ici ?’ de ‘Est-ce que j’ai envie de continuer ?’, ce que je n'ai pu faire qu'après avoir été suffisamment mis en confiance pour savoir comment naviguer dans ces espaces. »

En 2020, alors qu'il était déjà passé de la Coupe du monde aux courses moins formelles de Crankworx et TransCascadia, la vie d'Eliot en tant qu'athlète a pris fin naturellement. Pour la première fois en quasiment dix ans, alors que la pandémie faisait rage dans le monde, Eliot a eu la liberté d'entamer un nouveau chapitre de sa vie. Ce n'est qu'au moment du meurtre de George Floyd, à la fin du printemps, et durant les protestations qui ont suivi, qu'il a alors décidé vers quoi il allait pouvoir se tourner



« Si des gens n’ont pas accès au VTT, pourquoi ne pas leur construire un terrain pour qu’ils puissent essayer et voir ainsi s’ils ont envie de continuer ou pas ? »

« Arrêter de courir m’a permis de réfléchir et j'ai eu le temps d'essayer de réconcilier ce que cette reconnaissance signifiait pour moi en tant que personne Noire et les choses que j'avais vécues au fil des ans. Les gens ont toujours cherché à me soutenir et se sont également tourné vers moi lorsqu’ils avaient besoin de soutien. Alors j'ai pensé que nous pouvions faire quelque chose pour construire le sport cycliste d'une manière qui ne l'avait pas été auparavant."

Aux côtés de la VTTiste de descente Katie Holden et de l’entrepreneur Joi Jackson, Eliot a monté la Grow Cycling Foundation afin d’accroître la diversité et l'inclusion dans le cyclisme. La première initiative de la fondation - construire un tout nouveau pumptrack à Los Angeles en Californie - fut annoncée peu de temps après. En étroite collaboration avec Velosolutions, la piste de 2 787 mètres carrés sera la première de ce type dans la ville, avec une capacité suffisamment importante pour accueillir la communauté environnante. La fondation s'est engagée à créer un parcours de classe mondiale capable d'accueillir les Championnats du monde de pumptrack en 2022.

« L’idée d'un pumptrack est née d'une longue réflexion l'été dernier. Comment convertir la ville au plein air ? Tout d'abord, il faut faire entrer le plein air dans la ville, et un circuit de pump track est l'un des meilleurs moyens d'y parvenir. À ceux qui n’ont pas accès au vélo tout terrain en montagne, pourquoi ne pas leur construire une piste pour tester cette pratique et voir si ça leur plaît ? Il s'agit de donner aux gens la possibilité de s'impliquer, et s'ils veulent s'engager sérieusement, c'est à eux de le faire.

« Nous avons choisi Los Angeles parce qu'il y a là-bas un manque d'accès évident au sport pour des millions de personnes. Si tu habites dans le centre de Los Angeles, tu dois conduire pendant au moins une heure pour atteindre un endroit où faire du VTT. C’est quasiment pareil pour faire du vélo de route. Nous voulions avoir le plus grand impact possible et créer un accès au vélo là où il n'y en avait pas.

« Sur le pumptrack, vous serez encouragés à découvrir ce que le vélo signifie pour vous. Nous n’avons pas souhaité importer la culture du vélo dans cette communauté. Nous avons voulu exporter la culture de cette communauté dans le cyclisme. »

Si la construction de la piste est actuellement le principal objectif de la fondation, ce n'est que la première étape d'une longue série de mesures visant à remédier au manque de représentation de la diversité dans le cyclisme. De la sensibilisation de la communauté dans les écoles maternelles locales, jusqu'à l'aide apportée à ceux qui poursuivent une carrière dans le cyclisme, la fondation créera et maintiendra des voies d'accès au secteur.



« Nous n’avons pas souhaité importer la culture du vélo dans cette communauté. Nous avons voulu exporter la culture de cette communauté dans le cyclisme. »

« Nous mettons en place des programmes All Kids Bike dans les maternelles et les écoles élémentaires de tous les établissements du district entourant le pumptrack. Les enfants peuvent faire découvrir le cyclisme aux membres de leur foyer et de là, continuer à le pratiquer par notre intermédiaire, la piste étant une ressource utile. »

« D’abord on te fait connaître le vélo sur le pumptrack, car c’est un lieu sûr pour apprendre. Ensuite, il devient un centre communautaire qui te permet d'explorer tout ce qu'est le cyclisme, et il devient un lieu sûr pour rouler avant de peut-être décider de faire carrière dans ce secteur. L’une des raisons pour lesquelles Grow Cycling rencontre un grand succès est que je connais pas mal de monde, beaucoup d’entreprises souhaitent poster des offres d’emploi sur notre tableau. Je suis fier et enthousiaste de voir cette voie se développer si rapidement. »

En tant que bénéficiaire de la Rapha Foundation, la fondation Grow Cycling continuera de nous tenir informés des progrès réalisés. Elle fait partie des cinq organisations basées aux États-Unis annoncées dans ce dernier cycle de financement, aux côtés de Black Girls Do Bike, Bear National Team, USA Cycling et Experience Fayetteville. Ci-dessous, vous en découvrirez davantage sur la Rapha Foundation et le travail inestimable qu'elle contribue à financer.

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message