Close
Oregon Timber Trail Rapha OCC Trailwork Weekend

Travailler maintenant pour le futur

Un week-end passé à travailler sur les sentiers entre copains au cœur de la Cascadie, avec l’équipe de l’Oregon Timber Trail.

29 July 2022

Parmi les vététistes, rien ne crée tant un sentiment d’appartenance à une communauté qu’un week-end de travail passé sur les sentiers. Partager un rire autour d’une boisson fraîche après une rude journée de travail bien physique. Pelleter de la terre aux côtés d’une personne totalement inconnue et se lier d’amitié. Regarder les flammes d’un feu de camp crépiter en échangeant des histoires sur vos sorties les plus dingues. Se débarrasser de la poussière soulevée par la journée de travail en se baignant dans un lac alpin. Ces expériences insufflent un élan de camaraderie et de fraternité qui nous transforme.

 

Lorsque nous roulons sur les sentiers pour le fun ou pour une course, nous demeurons des créatures solitaires. Mais lorsque nous travaillons tous ensemble sur les sentiers, nous devenons une meute.

 

En tant que riders, nous sommes parfaitement conscients que le temps, la nature et notre propre utilisation peuvent endommager les sentiers dont nous dépendons pour nos loisirs et notre bien-être. Nous pensons qu’il est de notre devoir de bâtir et d’entretenir des sentiers durables pour que tous, et surtout les générations futures, puissent en profiter. À cette fin, nous choisissons de faire don d’outils, de temps et de fonds directement aux organisations de construction et de défense des sentiers afin d’atteindre ces objectifs. Le week-end dernier, nous avons retroussé nos manches et travaillé au côté de l’Oregon Timber Trail Association, un groupe à but non lucratif, qui vise à améliorer les conditions de pratique du VTT dans tout l’État de l’Oregon.

Niché au cœur du versant ouest de la chaîne des Cascade Peaks, au centre de l’Oregon, à mi-chemin entre Portland et Bend, un sentier de terre usé par le temps serpente sous le sommet escarpé et vertigineux de Scar Mountain. Voici l’Old Cascade Crest.


Les sentiers de cette région retracent les voyages effectués par des humains sur des dizaines de milliers d’années, dans une région verdoyante et densément boisée qui semble isolée du monde moderne. Les lignes de passage, brutes, à peine dégrossies, peuvent sembler aussi anciennes que le paysage lui-même, mais ces sentiers n’apparaissent pas comme par enchantement. Ils sont construits manuellement, résultat final d’un travail humain contre le temps et la nature sauvage, afin de permettre aux générations futures d’explorer la grandeur de cette région reculée.

Ce coin de continent était autrefois partagé par les peuples Molalla, Modoc, Yahooskin, Paiute, Kalapuya, Clackamas, Chinuk, Tenino, Wasco et Wishram, pour la chasse, la pêche, le glanage et l’exploitation de carrières bien avant l’occupation coloniale.

Au début des années 30, le Civilian Conservation Corps a construit des sentiers reliant les postes d’observation des incendies dans la Willamette National Forest nouvellement établie. Plus tard, dans les années 1980, les gestionnaires des terres ont manifesté un regain d’intérêt pour les possibilités de loisirs offertes par la région, et ont donc développé des sentiers de raccordement. Mais moins d’une décennie plus tard, le manque de financement a fait que de nombreux sentiers ont été reconquis par la nature sauvage.

 

Puis, en 2017, la course Trans-Cascadia comportait une étape sur la Scar Mountain. Pendant plus d’un an avant la course, des équipes ont travaillé sans relâche pour enlever les arbres à terre et nettoyer les sentiers abandonnés depuis longtemps. C’est alors que l’Oregon Timber Trail Association (OTTA) s’est impliquée. Depuis, l’OTTA a continué à améliorer l’état de ces sentiers par le biais de la défense des intérêts et des efforts bénévoles organisés.

L’Old Cascade Crest est l’un des points forts du Hood Tier de l’Oregon Timber Trail, une piste cyclable pour les bikepackers longue de 1 076 kilomètres qui traverse tout l’État. Bien que le projet principal de l’OTTA soit cette route légendaire conçue pour les randonnées de plusieurs jours dans la poussière et la terre, l’organisation s’adresse aux riders de tous horizons et de tous niveaux grâce à sa mission d’intendance - en effet, le type de vélo sur lequel vous roulez n’a pas d’importance ici : le but ultime est de contribuer au bien commun. Rapha est fier de soutenir cette organisation, et nous sommes encore plus heureux de pouvoir nous salir les mains avec eux comme nous avons pu le faire le week-end dernier.

Tous les matins, nous avons pris ensemble de bons espressos au comptoir du Rapha MTB Mobile Clubhouse, puis nous nous sommes rendus sur le sentier durant deux jours complets passés à relever, balayer, nettoyer et shaper, sous la direction de l’expert en construction de sentiers Adam Craig. Depuis qu’il a réorienté sa carrière, passant du XC et de l’enduro professionnels à la défense et au développement des singles à plein temps, l’ancien athlète olympique a bossé dur pour construire des pistes à Sugarloaf, dans la région de Carrabassett, dans le Maine. L’Enduro World Series à Sugarloaf ne devant se tenir qu’à la fin du mois d’août, nous avons eu la chance qu’Adam prenne le temps de retourner sur ses anciens terrains de jeu en Oregon pour ouvrir la voie.

Notre groupe est arrivé sur place le vendredi et a rapidement monté son campement dans une ancienne carrière. Nous avons ensuite suivi un coucher de soleil en demi-teinte sur le très beau Seekseekqua (Mont Jefferson), ancien volcan dont la silhouette volumineuse domine l’horizon. Le samedi le vrai travail a commencé. Après le café et les flocons d’avoine, nous nous sommes divisés en plusieurs groupes et avons entrepris d’extirper les rhododendrons et la végétation avides qui avaient recouvert la piste et réduit le single large et creusé d’un mètre en une ligne étroite et irrégulière se faufilant à travers la verdure.

 

Nous avons coupé et traîné le bourbier vers le haut de la pente, nettoyé l’érosion en descendant vers le bas de la pente, tout en maintenant une pente convenable afin d’assurer un bon drainage. À la fin du week-end, ce qui n’était plus qu’une descente sommaire partant du sommet du mont Scar était redevenue un parcours de montagnes russes avec des trajectoires bien lisibles.

 

Toute la rudesse de la piste a été préservée, maintenant fortifiée pour durer une autre décennie. Chacune des 29 personnes de notre groupe a travaillé dur tout le week-end et les douleurs musculaires n’ont en rien entaché notre enthousiasme lorsque nous avons contemplé cette ligne sinueuse de terre fraîchement retournée.

Tandis que le week-end touchait à sa fin, il était difficile de dire au revoir à ces compagnons de voyage. Les vélos sont notre point commun, mais quelques jours de camaraderie au coin du feu et de jeux dans la terre ont créé un véritable lien. Après une rapide descente de Trapper's Butte vers le Daly Lake, nous nous sommes quittés, sachant que nos chemins se croiseraient à nouveau.

Pour en savoir plus sur l’Oregon Timber Trail et pour vous investir dans sa préservation, rendez-vous sur Oregontimbertrail.org.

Pour en apprendre davantage sur l’engagement de Rapha pour la défense des singles, rendez-vous sur la page Rapha.cc/mtb.

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message