Close

De l'aube au crépuscule puis à nouveau jusqu’à l'aube

En mars dernier, nous avons suivi quatre riders et rideuses Rapha à travers le paysage lunaire de Lanzarote, où ils ont roulé ensemble de l'aube au crépuscule puis à nouveau jusqu'à l’aube, dans un voyage longue distance à travers les sens.

Ce n'est pas la destination qui compte mais toujours le chemin parcouru. Nous connaissons tous cette citation, mais elle n'est jamais plus vraie que lors d'un ride longue distance. Couvrir de grandes distances et voyager de nuit n'est pas à la portée de tous. Mais depuis que le vélo existe, des personnes sont prêtes à repousser les limites de l'endurance.

En effet, ce qui se trouve au-delà des limites d'une sortie à vélo normale devient un voyage d'un tout autre genre - un voyage où les règles habituelles ne s'appliquent pas. Et où la fatigue et l'inconfort sont surmontés, la distance n'est plus qu'un chiffre et les sens sont étrangement exacerbés. En quête de cette condition d’ultra-endurance, quatre riders et rideuses Rapha se sont élancés vers les champs de lave de Lanzarote.

Perdue près des côtes du nord-ouest de l'Afrique, cette île espagnole est un lieu à part, parfait pour s'évader du quotidien et vivre l'expérience d'une balade nocturne. De notre quatuor, l'auteure et ex-participante de la Transcontinental, Emily Chappell, est la plus expérimentée en matière d’ultra endurance.


Ruby porte le Women's Brevet Wind Jacket en Lime Cream, bientôt disponible, et lee Women’s Classic Bib Shorts en Dark Grey.

« Pendant la journée, je lis sans cesse le paysage qui m'entoure », nous dit-elle, en évoquant le début du trajet depuis la ville méridionale de Puerto del Carmen, vers les formations de roches ignées et anguleuses des champs de lave à l'intérieur de l'île.

Mais une sortie vélo prend une toute autre dimension à la tombée de la nuit. « Avec le coucher du soleil, tu peux voir le meilleur des deux mondes - c'est un peu comme traverser un secret que personne d'autre ne connaît », poursuit Emily. « Cependant, à la tombée de la nuit, tu ne vois plus que la lumière qui brille devant toi et qui éclaire une petite zone de route sur laquelle tu dois rester concentrée. La suite est un mystère. »

Comme le monde que vous pouvez voir se rétrécit, d'autres sens prennent le dessus. Aiguisée par le silence nocturne et affinée par une vision réduite, l’ouïe en particulier devient plus importante pour beaucoup. Ingénieure produit chez Rapha, Ruby Beardsall pratique le cyclocross et s’entraîne sur piste, tout en faisant aussi de la longue distance. Où qu'elle aille rouler, elle est toujours à l’écoute de ce qui l'entoure.

Aaron porte le Men’s Brevet Jersey en Mango Mojito.

« Beaucoup de gens se branchent sur de la musique ou des podcasts de nos jours, mais je préfère ne pas le faire. Sans les distractions de la journée, tout s’entend beaucoup plus fort la nuit : comme le ronronnement des roues et le bruit de ta propre respiration. Je trouve ça étrangement grisant.

« Tu ne sais pas vraiment ce qui t’attend ou comment ton corps va réagir à la route, mais je trouve toujours que je suis capable d'écouter beaucoup plus attentivement. Lorsque tu roules la nuit, tu as plus de chances d'entendre une voiture ou tout autre chose arriver bien avant de la voir. »

Bien qu'ils aient roulé côte à côte dans l'obscurité en entrant dans le Parc national de Timanfaya, chacun d'entre eux a vécu une expérience différente. Et pour Ed Scoble, mécanicien vélo, elle n’est pas toujours faite de paix et de tranquillité.

« Rouler est la seule chose qui me donne une indépendance totale, celle que je n'ai pas dans le monde réel », explique-t-il. « Mais rouler de nuit c’est ma kryptonite. Je suis sourd et en tant que tel, j'aime rouler la nuit car ça m’oblige à me détendre et à me mettre à l'aise. Lorsqu'il n'y a pas grand-chose à voir et que les sons deviennent quasiment inutiles pour moi, c’est peut être la forme la plus pure du cyclisme qui s’exprime à mes yeux.


Ed wears the Men’s Brevet Gore-Tex Rain Jacket in Mango Mojito.

« Je n'apprécie pas d'être privé de la vue aussi bien que de l'ouïe, mais du coup je suis bien plus attentif à mon environnement. À Lanzarote, le paysage semble aride mais il est en fait débordant de vie. En me concentrant sur ce qui se trouve juste devant moi, je suis capable de remarquer des choses que les autres ont tendance à ne pas voir.

« L'odorat compte aussi beaucoup, car il suscite la réaction la plus nette dans nos mémoires. Je forme des réactions émotionnelles à ce que je vois à travers ce que je sens. Chaque paysage a sa propre odeur. Et dans ce paysage volcanique, c'était celle du soufre mélangé à l'air marin qui nous tenaillait, une odeur terreuse de roches et de routes cuites au soleil jour après jour. »

L'aube est une chose que beaucoup d'entre nous voient rarement. Mais pour un cycliste qui sort de l'obscurité, c'est un beau spectacle. Et pour notre quatuor, c'était l'occasion de faire le point. Au début du deuxième jour du trip, le quatrième membre du groupe, Aaron Lee, un habitué des randonnées Audax longue distance, se souvient d’avoir vérifié son corps pour voir comment il se sentait.

Emily porte le Women’s Brevet Jersey en Dark Navy et le Women's Brevet Insulated Gilet en Iced Aqua.

« Il y avait un véritable mix de surfaces sur toute l'île », nous dit-il. « Et bien que nous roulions sur des routes goudronnées lisses et soyeuses, nous avions de part et d’autre des paysages rocheux accidentés et des collines volcaniques noires, tirant sur le rouge. Cet environnement difficile a fait des ravages.

« Les taches de sel sur le maillot, le visage cramé par le vent et la fatigue engendrée par les vibrations de la route qui résonnent dans ton cintre jusqu’à tes mains et tes bras - tous ces indicateurs témoignent de la distance parcourue. Et tous sont réglés sur le balancement latéral constant du vélo lui-même - qui garde le rythme comme un métronome. »

Ruby porte le Women's Brevet Jersey en Wistful Mauve et le Women’s Classic Bib Shorts en Dark Grey.

Parfois, les sorties longue distance ne sont qu'une question de timing - passer un à un les points de contrôle ou passer à temps la ligne d’arrivée. Mais dans leur forme la plus simple, elles sont complètement libérées du temps et de ses contraintes. Comme nous l'avons découvert lors de notre séjour sur l'île, partir longtemps est une occasion de sortir de la normalité et de se connecter à autre chose.

Et que vous soyez frais comme des gardons ou à bout de souffle, que vous rouliez de jour ou que vous naviguiez de nuit, que vous ayez un sens aigu ou un sens déficient, c'est un monde que nous ne pouvez pénétrer que par l'effort et l'endurance.

Nous allons bientôt cesser d’être compatible avec votre navigateur.

Si vous continuez de naviguer sur Rapha.cc en utilisant votre navigateur actuel, vous risquez de rencontrer des difficultés. Nous vous conseillons de télécharger l’un des navigateurs modernes ci-dessous pour profiter au maximum de toutes les fonctionnalités du site Rapha.cc.

Je ne peux qu’utiliser IE11

Merci de nous en avoir informé

Veuillez ne pas tenir compte de ce message