Close

Les Manuels Rapha : Un petit peu, et souvent

Tout comme les ascensions en montagne sont récompensées par des descentes, les calories que vous brûlez doivent être réapprovisionnées. Voici notre guide pour garder votre énergie pendant votre sortie et vous récompenser après.

24 July 2018

« Aucun repas ne sera jamais aussi satisfaisant et aucun gâteau aussi délicieux que celui qui a été bien mérité sur la route. »

C'est ce que l'expérience de Chris Bartlett lui fait dire et, en tant qu'ancien coureur professionnel travaillant désormais comme chef chez Rapha Soho, il en connait un rayon en matière de nourriture et de cyclisme. « C'est une chose merveilleuse que de pouvoir se dire « j’en ai vraiment besoin » en se faisant plaisir après une sortie », dit-il. « Il n’y a pas à se sentir coupable, c’est bien mérité et c’est un bon coup de pouce pour le moral en vue de votre prochaine sortie. »

En effet, qu'il s'agisse d’une virée à la plage pour un fish and chips, d’une longue ascension pour une pause café au sommet ou d’un tour de parc avant une glace, un certain nombre de cyclistes roulent uniquement pour s’accorder quelques excès sans prendre de poids. Mais vous alimenter à vélo est tout aussi important que de vous récompenser après la sortie. Sur la route, « ce qui monte finira par descendre », comme le dit le proverbe, et il en va de même pour l’équilibre de la relation entre rouler et manger

Compter les calories

« Au cours d'une bonne sortie à vélo, vous pouvez brûler beaucoup de calories, » explique Chris. « Lors de journées particulièrement difficiles en montagne, les pros peuvent brûler autant de calories en quelques heures que nous autres simples mortels en plusieurs jours. Le corps a besoin de reconstituer les réserves d'énergie qui ont été épuisées, ce qui est une bonne nouvelle pour tous ceux qui aiment manger. »

Nous ne sommes peut-être pas tous des cyclistes pros, mais rien ne vient cramer les réserves comme une bonne partie de manivelles. Le fait de ne pas alimenter votre chaudière peut entrainer ce qu’on appelle le « coup de fringale » (nous y reviendrons plus tard), mais Chris dit que la clé pour trouver le juste milieu en terme de carburant est assez simple et ne nécessite pas de se charger de pelletées de barres et de gels énergétiques.

« Il est préférable d'essayer de manger peu et souvent. La quantité qu’il vous faudra avaler à vélo variera en fonction de la longueur et de l'intensité de votre sortie et de votre propre métabolisme. Certains des conseils en matière de « stratégie de nutrition » pour cyclistes donnent l'impression qu'il s'agit d'une forme de sorcellerie, mais c'est vraiment très simple.

« Je vous recommande d'expérimenter avec différents types et quantités de nourriture ; vous trouverez rapidement ce qui fonctionne pour vous. Plus vous irez vite et loin, plus votre taux optimal d'apport en glucides sera élevé. Pour les sorties plus longues à un rythme régulier, cela oscille entre 30 et 60 grammes par heure. Essayez de manger des aliments entiers tels que des dattes, des bananes et des galettes de riz ; ils contiennent toute la valeur nutritive dont vous avez besoin et ne sont pas emballés dans un plastique désagréable. »

Lutter contre la fringale

Pour les cyclistes débutant par de courtes distances, la nutrition est moins importante car vous en aurez plus que suffisamment dans le réservoir, mais le fait de ne pas s'alimenter correctement sur les longues sorties peut être plus désagréable.

La « fringale » se produit lorsque les réserves de glycogène d'un cycliste – soit les réserves d'énergie du corps – sont épuisées. Cela se traduit par une perte d'énergie précipitée et un début de fatigue soudain. Tourner les pédales importe peu, quand elle vous tombe dessus, vous pouvez à peine tenir le guidon.

Chris se souvient encore de sa première : « J'ai des souvenirs distincts de la première fois que j'ai eu une fringale. Cela faisait déjà un petit moment que j’étais dans le vélo, mais j'avais ignoré tous les conseils donnés auparavant et je m’étais mis en route avec trop peu de nourriture. Effectivement, j'ai fini par m'arrêter sans cérémonie, m'appuyant contre une clôture et appelant ma mère pour qu’elle vienne me chercher. »

Certains considèrent la fringale comme un rite de passage pour chaque cycliste, mais en mangeant par petite quantité et régulièrement lors de vos plus longues sorties, vous pouvez vous épargner ses désagréments et toujours profiter d'un bon repas en rentrant chez vous. Mais souvenez-vous : si vous commencez à avoir faim à vélo, il est probablement trop tard.

Rapha a des Clubhouses dans les principales villes cyclistes du monde, chacun avec un café servant le meilleur café et des snacks. Beaucoup offrent également une nourriture plus substantielle, avec des menus adaptés aux besoins (et aux ventres affamés) des cyclistes. Trouvez votre Clubhouse le plus proche – le lieu idéal pour commencer ou terminer une sortie.

Find A Clubhouse

En vous inscrivant à la newsletter Rapha, vous déclarez avoir lu et accepté nos Conditions générales, et avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité, comprenant le paragraphe portant sur notre utilisation des Cookies.