Trio de maillots commémorant l’édition 1974 du Giro

La 57ème édition du Giro d'Italia, en 1974, fut témoin du triomphe d'Eddy Merckx, coureur de l'équipe Molteni, qui remporta sa cinquième et dernière victoire sur le plus grand circuit italien. Cette épreuve ne fut pas des plus reposantes pour Merckx, n°1 au classement, car un jeune coureur italien de l'équipe SCiC portant le dossard n°132, Gianbattista Baronchelli, se mit en tête de l'emporter sur le grand cycliste belge. Après une lutte féroce contre son principal rival, José Manuel Fuente, alors titulaire du maillot rose, Merckx tint tête à Baronchelli pendant la dernière étape de montagne, qu'il remporta de justesse avec 12 secondes d'avance seulement. Ce minuscule écart de chrono entre les deux coureurs est d'ailleurs resté un phénomène unique dans les annales du Giro. Un autre Italien, Felice Gimondi, champion du monde à l'époque et leader de l'équipe Bianchi-Campagnolo sous le dossard n°11 , termina à la troisième place du podium.

Maillot respirant et très confortable, fabriqué dans le même tissu mélangé à base de laine mérinos que le maillot Rapha Classic Jersey. Les maillots sont ornés de broderies, notamment un motif exclusif « 57 – podia corsa » dans le dos, et arborent des surnoms personnalisés sur la poitrine, imitant les logos des sponsors de chaque équipe.

Vleeseter

Eddy, c’était – et il l’est resté, en vérité – Eddy. Huysmans, c’était Huysmans, et Bruyère, c’était Bruyère. Swerts, c’était Bruyère aussi, tout comme l’étaient Van Schil et De Schoenmaeker. Tous étaient des Molteni, et Molteni s’employait à emballer de la viande reconstituée dans une zone industrielle de la ville d’Arcore. Êtes-vous déjà allés à Arcore ?
Herbie Sykes1974 and all that…

Caractéristiques :